Compulsion sucrée ? Si c’était un déséquilibre de votre flore intestinale ?

La flore intestinale, aussi appelée micro biote, représente un ensemble de micro-organismes présents au niveau des intestins. Ils vivent en symbiose avec le corps humain, sont non pathogènes et contribuent au bon fonctionnement de l’organisme. Toutefois, il peut arriver que certains comme les candida albicans ont leur population qui augmente et entraîne de nombreux symptômes et déséquilibre dont les compulsions de sucré !

Nous allons voir comment cela se traduit et comment agir dessus afin de rééquilibrer votre flore intestinale et enrayer les effets néfastes sur votre poids !

Qu’est-ce que le candida albicans ? 

Le Candida albicans est un champignon microscopique qui vit naturellement, à l’état de levure, dans notre micro biote intestinal.
Mais lorsqu’il se développe excessivement, il passe à l’état de moisissure parasite et étend son territoire. Il provoque alors divers symptômes digestifs (ballonnements, troubles du transit…) ou autres (pulsions sucrées, fatigue, allergies, déprime, agressivité). 

Avec un risque, bien sûr, de surpoids !

En temps normal,  les bactéries de la flore intestinale le contrôlent, mais en cas de stress prolongé, de flore intestinale perturbée, de prise répétée d’antibiotiques ou d’autres médicaments (anti-inflammatoires, corticoïdes), elles sont affaiblies et laissent le champ libre au candida albicans. Lequel prend ses aises et se met à tapisser la muqueuse intestinale et empêche d’assimiler certains minéraux, dont le magnésium.
La muqueuse intestinale s’abîme et laisse passer des éléments qui n’auraient pas dû pénétrer dans l’intestin, ce qui provoque des hypersensibilités alimentaires (gluten, lactose…) dont on ne souffrait pas avant. Pour se développer, celui-ci apprécie de vivre en milieu sucré et acide. Une alimentation avec un déséquilibre acido-basique: trop riches en protéines animales et trop pauvres en fruits et légumes, favorise son développement.

Le candida albicans utilise pour ses propres besoins une partie des sucres que nous consommons et qu’il apprécie fortement !
Il vit surtout dans le côlon ascendant, lieu de digestion bactérienne des sucres, du coup, cela provoque des compulsions de féculents ou de sucreries, entretenant ainsi les candida albicans, donc notre problème. Cela entretient un cercle vicieux, du stress qui nous pousse lui aussi à manger sucré.

compulsion sucrée

Pour pouvoir agir, il faut reconnaître les principaux symptômes de la candidose 

Ce sont essentiellement des troubles digestifs qui doivent vous alerter : ballonnements systématiques, sensation d’estomac trop plein après chaque repas, remontés acides, alternance de diarrhées et de constipation.

Souvent s’ajoute la fatigue persistante, des démangeaisons anales, des allergies (nez qui coule…) ou réactions cutanées, agressivité, déprime.

Comment rétablir l’équilibre de la flore intestinale ?

Trois objectifs :

  • supprimer le candida albicans,
  • préserver les levures saines,
  • rétablir un équilibre global de l’écosystème intestinal.

Si on ne traite que le champignon sans modifier son environnement, il reviendra. Le traitement peut-être long, de 6 mois à 1 an.

Adapter votre alimentation pour réduire les candida albicans ! 

Le but de ces changements dans votre alimentation est d’affamer le champignon, et le forcer à retrouver une place équilibrée au sein de votre micro biote, la meilleure stratégie est de créer un environnement physiologique sain. Retrouver l’équilibre de votre système digestif est une étape cruciale dans le processus d’éradication définitive de la candidose.

Pour cela Il faut, pendant  trois semaines à un mois : 

Limiter les glucides rapides contenu dans les aliments transformés (plats préparés du commerce, produits pasteurisés, raffinés, mais aussi tous les aliments riche en conservateurs, pesticides et autres produits chimiques), le sucre raffiné (blanc surtout).

Mais le sucre se dissimule aussi sous d’autres noms ! Lisez donc attentivement les étiquettes, et laissez de côté tous les aliments contenant les mentions : Sucrose, fructose, maltose, lactose, glucose, glycogène, mannitol, sorbitol, galactose, monosaccharide, ou polysaccharides.
Attention le sucre est l’aliment de prédilection du candida albicans.

Essayez de limiter votre consommation de viande car les traitements antibiotiques subi par les animaux sont nocifs pour votre flore intestinale également, ils affaiblissement du système digestif et de la flore intestinale, faisant ainsi la place libre à la prolifération du candida albicans.

Réduire la consommation de lactose , le sucre est l’aliment de base du candida albicans. Alterner un repas où vous consommez un laitage nature et un repas avec une portion de fromage à pâte dure (gruyère, comté, Beaufort..) : yaourts, fromages à pâte dure, lait végétal (amande, riz, coco…) ou pauvre en lactose (matin léger…). Évitez la crème fraîche, les crèmes glacées et autres préparations et pâtisseries, industrielles ou artisanales. Ces aliments sont à la fois sucrés et acidifiants.

gruyère

Réduisez également la consommation de :

  • de levures et et ferments contenus dans tous les aliments et préparations contenant de la levure, des moisissures ou des ferments, comme le pain, les pizzas, la sauce soja, le tamari, les boissons fermentées…
  • de céréales riches en gluten (blé, seigle, avoine, orge, épeautre, kamut) et le maïs, très riche en sucre.
  • de légumes et fruits acidifiants ou trop sucrés.

Privilégier les aliments alcalinisant.

Évitez certains fruits comme les cerises et le raisin car il sont composés de saccharose et de tous les agrumes, sauf le citron et le pamplemousse, car ils augmentent l’acidité du tube digestif.

Vous pourrez remplacer ces aliments par :

  • des laits végétaux : riz, amandes, coco enrichis en calcium… Ils vous apporteront des protéines, du calcium et vous seront précieux en cuisine !
  • les avocats, pamplemousse, pommes, myrtilles, fraises, groseilles et bien sûr les fameux citrons  (3 portions de 100 g environ par jour) !
  • Les légumes non féculents et alcalinisants sont à consommer en quantité. Attention cependant de penser à avoir en tête la teneur en sucre des fruits.
  • Les céréales sans ou pauvre en gluten comme le riz, le sarrasin, le quinoa, l’amarante, le tapioca, l’arrow-root, le millet, le sorgho, le teff…maïs, châtaigne. Vous les trouverez sous forme de flocons, farines, semoule ou bien tels quels, et pourrez explorer de nouvelles manières de cuisiner.
  • les légumineuses comme les pois chiches, les lentilles (vertes ou corail), les azukis, les haricots (blancs, rouges etc.). Associés aux céréales, ils constituent d’excellentes sources de protéines végétales et remplacent idéalement la viande !
  • Les oléagineux : noix, amandes, noix de cajou, noix de pécan, etc. Elles constituent une excellente source de protéine, mais aussi de calcium, potassium. Et elles sont très rassasiantes !
  • Source de protéines, les œufs cuits, le poisson, élevé naturellement et issu d’une pêche naturelle, vous fournira des oméga 3 et 6 indispensables à la santé.

Pour finir, buvez beaucoup d’eau ! Un bon test :si vos urines sont claires (sauf au réveil) c’est que vous buvez suffisamment !

Cette alimentation anti-candidose va littéralement vous aider à retrouver santé, énergie et bonne humeur.
Essayez ensuite de garder ces grands principes en réintroduisant si vous en ressentez le besoin, quelques aliments sucrés, mais avec modération !

N’hésitez pas à faire une cure de magnésium marin pendant 3 semaines !

Quelques alliés de la nature pour vous aider !

  • L’ail, antifongique, 1 gousse par jour à avaler ou à prendre en capsules .
  • L’extrait de pépin de pamplemousse, puissant antifongique naturel, à prendre en gélules, de 2 à 10 mg par jour (pour un adulte, demander à votre pharmacien si vous n’avez pas de contre-indication).
  • Les probiotiques, pour restaurer la flore intestinale afin que les bifido-bactéries reprennent le dessus sur le candida. Ils doivent alors renfermer du lactobacillus acidophilus La-5 et du bifidobacterium Bb-12. En cures de 21 jours par mois, pendant au minimum 3 à 6 mois (parfois plus longtemps).
  • Buvez chaque jour au moins 1/2 de jus de citron
  • Consommer régulièrement des radis noir, des artichauts.

Bichonnez votre flore intestinale, aider-la à retrouver son équilibre et adieu les compulsions sucrés et les kilos ne vous appartenant pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.