Les bons réflexes alimentaires pour éviter les calculs rénaux

On va s’intéresser de près à un problème que 10 % de la population connait bien, il s’agit des calculs rénaux. Ils apparaissent à partir de la quarantaine, sont deux fois plus fréquents chez les hommes que les femmes mais je vais vous donner les bons réflexes à adopter pour les anticiper.

Qu’est-ce que c’est exactement des calculs rénaux? 

Un calcul rénal, c’est comme un petit grain, qui s’est formé à partir d’éléments qui se trouvent dans les urines.

Petit à petit, d’autres éléments s’agglutinent sur ce petit grain qui augmente de volume et qui va ressembler à un caillou avec le temps.

Ces cailloux, on les appelle des calculs, et sont souvent petits et heureusement, ils peuvent s’éliminer spontanément grâce à l’urine.

douleurs aux reins

Comment s’explique ce mécanisme de fabrication des calculs ?

Souvent lorsqu’il fait chaud, on est souvent déshydraté et on ne boit pas assez, donc vous avez des petits déchets qui se concentrent dans les urines. Et donc si vous ne buvez pas assez, vous n’éliminez pas et ils restent dans la vessie.

Ces petits calculs rénaux sont souvent indolores, mais quand ils grossissent, ils peuvent bloquer l’écoulement de l’urine et là ça fait mal.. Cela apparaît au petit matin ou tard le soir, quand vous vous reposez en position couchée ou assise et cela provoque de nombreux désagréments comme de la fièvre, voire des saignements.

En principe, la majorité des calculs s’effritent et s’éliminent d’eux-mêmes dans les 6 semaines.

Quand ils sont trop denses, il faut les dégrader, les couper en morceaux et cela, de manière chirurgicale.

Comment éviter d’avoir des calculs rénaux grâce à notre alimentation ?

Les calculs rénaux sont en grande partie liés à l’alimentation.

Des études récentes d’ailleurs précisent comment quelques habitudes simples permettent de s’en protéger et d’éviter les récidives.

Et tout d’abord, il faut boire pour vous permettre de mieux éliminer !

Comme je vous le disais, une concentration excessive des urines favorise la formation des calculs rénaux. Plus vous vous retenez d’uriner, plus vous avez tord.

Il faut boire tout au long de la journée, y compris la nuit si vous vous réveillez. Il faut absolument veiller à éliminer.

Vos urines doivent être claires, d’un jaune pâle, presque incolores.

En revanche, concernant le thé et le café, limitez-vous à 2-3 tasses par jour car malgré l’effet diurétique qui permet d’éliminer, ce sont quand même des boissons qui contiennent des composés qui peuvent favoriser les calculs. On peut en boire mais sans excès.

Concernant le thé, évitez de le faire trop infuser ou en préférant le thé vert au thé noir par exemple.
Concernant le café, évitez si possible d’abuser du café soluble précisément.

De même pour les sodas qui contiennent un sucre favorisant la formation des calculs (fructose) et l’alcool, plus précisément le champagne, le vin blanc et la bière, contiennent eux aussi des composés favorisant également la formation de ces calculs rénaux.

Donc alternez le plus possible et privilégiez l’eau du robinet ou de l’eau faiblement minéralisée comme Evian, Volvic, ou Cristalline.

Une eau gazeuse riche en bicarbonates comme la Badoit, la Salvetat ou la Perrier aidera à prévenir la formation de calculs rénaux.

fruits et légumes pour éviter les calculs rénaux

Faut-il favoriser les légumes en cas de calculs rénaux ?

Oui, il faut favoriser les légumes ET les fruits d’ailleurs! Pourquoi ? Tout simplement car ils sont riches en eau !

Si vous mangez 3 fruits, c’est comme si vous buviez ½ L d’eau, c’est plutôt pas mal!

Et grâce au potassium des fruits, les urines sont moins acides, ce qui réduit le risque de formations des calculs.

Donc prévoyez une crudité, un potage ou un légume cuit midi et soir et 2-3 fruits répartis dans la journée et le compte est bon !

En revanche, attention à l’excès de protéines qui augmente le risque de calculs.

Donc au menu, pas plus d’un steack haché ou 2 tranches de jambon par jour, en alternant entre viande, volaille, poisson et œufs et en modérant fortement les abats et gibiers.

Y a t-il des aliments interdits ? 

Je n’irai pas jusqu’à dire « aliments interdits » mais « à consommer avec modération », car ce sont des aliments qui contiennent eux aussi des composés favorisant la formation des calculs.

Voici d’autres aliments avec lesquels il faut y aller doucement :

  • cacao et chocolat noir
  • thé
  • cacahuète, amande, noix, noisette
  • asperge, betterave, blette, brocoli, épinard, oseille, patate douce
  • baies rouges, figue, rhubarbe
  • Et les abats et gibiers comme je vous le disais juste avant, ainsi que certains poissons (hareng, thon, sardine à l’huile, anchois…) et les fruits de mer.

Encore une fois, je dis simplement « n’en abusez pas ! »

Un dernier conseil ?

Oui : évitez le sel.

En pratique, quand vous achetez des plats industriels, dans la grande distribution par exemple, ils sont souvent très salés comme les soupes, les chips, les biscuits apéritifs, les charcuteries, le fromage… Alors ceux-là, c’est une fois par jour maximum.

Et, surtout, évitez le sel à table, qu’on ajoute au plat systématiquement !

Pour résumer

  • 2L d’eau par jour, répartis sur la journée et la nuit ;
  • Pas plus d’un repas de viande ou poisson par jour (et favorisez les fruits et les légumes) ;
  • Ne jamais ajouter de sel à table.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.