Carence en calcium : Symptômes & Traitements

L’organisme a besoin de nutriments tels que les sels minéraux et vitamines pour pouvoir fonctionner correctement. Chaque nutriment joue un rôle spécifique dans l’organisme et il existe également une certaine quantité requise. Une carence se manifeste quand celle-ci est insuffisante. Cela pourrait même entrainer de grave maladie si elle n’est pas traitée à temps. Dans cet article je vais parler du cas d’un manque en calcium, les causes, les symptômes et les préventions.

Qu’est-ce qu’une carence en calcium ?

Le calcium est un sel minéral présent à la fois dans le sang et les os. Il en existe 2 types : celui qui est lié aux protéines notamment l’albumine, et celui qui ne l’est pas qui est appelé calcium ionisé. C’est ce dernier qui contribue au bon fonctionnement de l’organisme comme la coagulation, la minéralisation osseuse. Cette carence appelée hypocalcémie survient quand le taux de calcium ionisé dans le sang est extrêmement faible.

Tout savoir sur la carence en Calcium
Le calcium est un sel minéral présent à la fois dans le sang et les os.

Quelles sont les causes possibles ?

Les causes de l’hypocalcémie sont très variées. Dans la plupart des cas, cela est dû à une maladie, mais le mode de vie peut en aussi être la raison. Le manque peut, en outre, survenir pendant une période spécifique de la vie.

  • L’âge : plus une personne vieillit, plus le risque d’une carence en calcium est élevé ;
  • Consommation insuffisante de ce nutriment pendant une longue durée surtout durant l’enfance ;
  • Transfusion sanguine massive ;
  • L’intolérance aux aliments riches en calcium ;
  • Le régime vegan : les aliments consommés n’apportent pas assez de calcium ;
  • La ménopause ;
  • Le trouble endocrinien comme l’hypoparathyroïdie entraine une baisse de production de l’hormone parathyroïdienne ou PTH qui contrôle la quantité de calcium dans le sang ;
  • Le manque de vitamine D qui complique l’absorption du calcium par l’organisme ;
  • La pancréatite ;
  • Le manque ou l’excès de magnésium ;
  • L’excès de phosphate dans le sang ;
  • Insuffisance rénale ;
  • Certains médicaments réduisent l’absorption du calcium tels que le phénytoïne, phénobarbital, rifampicine, corticoïde

Quelles sont les symptômes d’une carence ?

Il est tout à fait possible que l’organisme ne montre aucun signe de manque en calcium, surtout au le stade précoce. Les symptômes ne se manifestent que quand la personne est atteinte d’une hypocalcémie pendant trop longtemps.

Tout savoir sur la carence en Calcium.
Il existe divers symptômes de la carence en calcium

Le calcium est un élément essentiel à l’organisme. Il assure le bon fonctionnement de nombreuses parties du corps. Les symptômes peuvent alors se manifester un peu partout :

  • Perte de mémoire, hallucinations, convulsions ;
  • Fourmillements et engourdissements du visage et des membres ;
  • Crampes musculaires répétitives ;
  • Les os se cassent facilement ;
  • Les ongles deviennent fragiles et se cassent facilement ;
  • Arrêt ou ralentissement de la poussée des cheveux.

Que faire en cas de carence ?

Si vous présentez les symptômes d’un manque en calcium, la première chose à faire est de prendre rendez-vous auprès d’un médecin le plus vite possible et de suivre ses instructions. Evitez surtout de prendre des compléments sans consulter un professionnel de la santé. Une overdose peut entrainer d’autres maladies telles que les calculs rénaux.

Le diagnostic

Le médecin va commencer par vérifier vos antécédents familiaux en termes d’hypocalcémie et d’ostéoporose. Vous serez ensuite amenée à faire une prise de sang, en cas de suspicion. Le test consiste à mesurer la quantité totale de ce nutriment dans l’organisme, la quantité d’albumine et la quantité de calcium ionisé.

Pour un adulte, le taux normal est compris entre 8,8 à 10,4 mg/dL. Un taux inférieur à cet intervalle peut déjà confirmer que vous avez une carence en calcium. Le taux normal est cependant un peu élevé chez les enfants et les adolescents.

Traitement

L’hypocalcémie est généralement facile à traiter. Il consiste à simplement ajouter plus de calcium dans votre alimentation. Les suppléments en calcium les plus recommandés sont :

  • Le carbonate de calcium : le moins cher du marché et celui qui a la plus forte teneur en calcium ;
  • Le citrate de calcium : le plus facile à absorber par l’organisme ;
  • Le phosphate de calcium : également facile à absorber et ne cause pas la constipation.

Les suppléments en calcium sont disponibles en plusieurs formats : liquide, comprimés, pastilles.

Le traitement peut durer entre quelques jours à trois mois, en fonction de la sévérité de la carence. Dans certains cas où les compléments et les régimes adoptés ne suffisent pas, une injection régulière sera effectuée.

Tout savoir sur la carence en Calcium.
Les suppléments en calcium sont disponibles en plusieurs formats : liquide, comprimés, pastilles.

Il faut aussi prendre en compte l’interférence négative du calcium avec certains médicaments :

  • L’aténolol : il peut réduire l’absorption du calcium s’il n’est pas consommé 2 heures avant ;
  • Colestipol : il peut réduire l’absorption de calcium et augmente la perte de calcium dans les urines ;
  • Les œstrogènes sous forme de médicament : ces éléments contribuent à augmenter le taux de calcium dans le sang et peuvent ainsi entrainer une hypercalcémie en cas de prise en parallèle de suppléments en calcium ;
  • Les médicaments diurétiques : soit ils vont augmenter le niveau de calcium comme pour le cas l’hydrochlorothiazide, soit le réduire si utilisation de furosémide ;
  • Les antibiotiques comme le fluoroquinolone et tétracycline qui peuvent réduire l’absorption du calcium.

Les aliments à privilégier pour limiter le risque de carence en calcium

Ce nutriment tient donc un rôle important dans la santé cardiaque, le fonctionnement des muscles, la fortification des os, etc. Le meilleur moyen de prévenir l’hypocalcémie et de maintenir un taux stable de ce nutriment dans le sang et de faire le plein grâce à l’alimentation.

Cependant, de nombreux aliments riches en calcium affichent également une forte teneur en acides gras saturés et qui peuvent engendrer d’autres maladies comme la maladie cardio-vasculaire ou encore l’hypercholestérolémie. Pour éviter cela, le mieux est de prendre les aliments mentionnés ci-dessous qui sont sans lactose, mais riches en calcium.

  • Les graine de sésame, de pavot, de céleri, de chia ;
  • Les fromages sans lactose comme le parmesan, le comté, le gruyère ;
  • Yogourt faible en gras ;
  • Sardines et saumons en conserve ;
  • Haricots et lentilles ;
  • Amandes ;
  • La whey protéine ;
  • Certains légumes-feuilles comme les épinards, choukale ;
  • La rhubarbe ;
  • Les aliments fortifiants comme les barres de céréales, pain de maïs ;
  • Amarante ;
  • Edamame ;
  • Tofu ;
  • Les jus fortifiants comme le jus d’orange ;
  • Les figues sèches ;
  • Lait de chèvre.

Pour les enfants et les adolescents, la dose journalière de calcium recommandée est de 1300 mg ; 1000 mg pour les personnes âgées entre 19 à 50 ans et 1200 mg pour les plus de 50 ans.