Manque de protéine : Symptômes & Traitements

La carence en protéine est un trouble qui touche, généralement, les pays en voie de développement tels que l’Afrique. En effet, une malnutrition ou sous nutrition peut causer ce manque en apport protéique. Néanmoins, ce phénomène peut arriver à tout un chacun lorsque l’alimentation ne contient pas suffisamment de protéines. Découvrez les symptômes, les traitements et les principaux aliments qui renferment des protéines.

Quelle est l’importance des protéines sur le corps ?

Les protéines représentent l’une des trois principales familles de macronutriments, au même titre que les lipides et les glucides. Elles occupent de nombreux rôles primordiaux pour l’organisme. Premièrement, les protéines entrent en jeu dans le renouvellement des cellules du corps humain. Tissus musculaires, ongles, cheveux et même la peau, les protéines sont les responsables de leur cycle de régénération tout au long de l’existence d’une personne. Elles participent également dans le processus dz réparation musculaire.

Carence en protéine : Symptômes, traitements & aliments à privilégier
Les protéines contribuent au renouvellement des cellules du corps humain.

Les sportifs en ont grandement besoin afin de réparer et d’augmenter le volume de leurs muscles. Deuxièmement, les protéines fournissent de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. De nombreux acides aminés que le corps n’est pas capable de synthétiser sont apportés par les protéines alimentaires. Enfin, les protéines permettent de fabriquer des anticorps, des hormones et des hémoglobines (globules rouges). Un apport suffisant en protéine est nécessaire afin que le corps puisse lutter efficacement contre les maladies.

Quelles sont les manifestations d’une carence en protéine ?

Voici les principaux signes précurseurs d’un manque de protéine plus ou moins sévère :

  • Envie fréquente de manger : envie de sucre à longueur de journée, faim presque insatiable, ces signaux impliquent, souvent, que vous souffrez d’une carence en protéines ;
  • Douleurs au niveau des muscles et des articulations : cela résulte d’un manque en azote qui ne peut être obtenu que par la consommation de protéines ;
  • Plus grande exposition aux maladies : le manque de protéines affaiblit le système immunitaire. Une production diminuée d’anticorps rend le corps plus exposé, même aux maladies les moins graves ;
  • Problèmes au niveau des ongles, des cheveux et de la peau : ces parties du corps humain sont constituées principalement de kératine, une sorte de protéine ; un manque en apport protéique entraîne une diminution de leur qualité et des problèmes dans leur croissance et leur régénération ;
  • Fatigue fréquente : un manque d’apport énergétique engendre une fatigue du corps, et des difficultés pour les cellules de se régénérer convenablement. Le processus de revitalisation est bloqué et le corps doit puiser dans ses réserves pour pallier ce problème, ce qui entraîne une fatigue globale.

Comment traiter une carence en protéine ?

Si vous ressentez une carence en protéines se faisant de plus en plus ressentir, voici les principales solutions pour y remédier :

  • Enrichir votre alimentation en protéines : l’origine de votre carence sévère en protéines vient, globalement, de votre alimentation. Ainsi, si vous souhaitez réguler de nouveau l’apport en protéines dans votre corps, il est important d’en enrichir votre alimentation. Vous découvrirez plus bas les aliments qui en referment le plus ;
  • Prendre des compléments alimentaires : afin d’accélérer l’augmentation du niveau de protéines dans votre corps, vous pouvez consommer des compléments alimentaires à forte concentration en protéines ;
  • Consulter un diététicien nutritionniste : faire appel à un spécialiste en nutrition peut également être d’une grande importance afin de rééquilibrer rapidement votre taux de protéines.
  • Consulter un médecin : si la carence en protéine est trop grave, il est préférable de consulter un médecin afin de se préparer à un traitement médical. Dans le cas d’un manque chronique, il est possible que des maladies, telles que la kwashiorkor, apparaissent, nécessitant une intervention médicamenteuse.
Carence en protéine : Symptômes, traitements & aliments à privilégier.
Une carence en protéine peut être traitée

Quelle quantité de protéine est dite « normale » pour une personne ?

L’apport journalier recommandé en protéines diffère d’un individu à l’autre, et selon divers critères tels que l’âge, les activités physiques pratiquées et l’état de santé de chacun. Selon les experts en termes de nutrition, une personne sédentaire devrait consommer entre 0,7 et 1 g par kilo (poids du corps) de protéines.

Pour les personnes âgées, le taux de protéines nécessaires est légèrement plus élevé, soit d’environ 1,32 g par kilogramme de poids de corps. Un sportif aura également un besoin en protéines beaucoup plus élevé. Selon ses objectifs, la quantité journalière à consommer peut varier entre 1,5 g et 2,2 g par kilogramme de poids de corps. Cela aide les athlètes à favoriser la prise de masse musculaire.

Où trouver des protéines ?

Fort heureusement, les protéines se trouvent facilement dans les aliments que nous consommons au quotidien. Les protéines peuvent être d’origine animale et végétale :

  • Protéines d’origine animale : les aliments qui en renferment le plus sont la viande, le poisson, les produits laitiers, les œufs… ;
  • Protéines d’origine végétale : les aliments qui sont riches en protéines végétales sont les légumineuses, les céréales et les graines oléagineuses telles que les cacahuètes, les amandes ou les pistaches.

Quelle protéine est la meilleure : animale ou végétale ?

Les protéines d’origine animale sont plus riches en acides aminés, contrairement aux protéines d’origine végétale. Elles sont, donc, plus essentielles à l’organisme et sont plus polyvalentes. Dans le cas des végétariens et végétaliens, il est important de mélanger les diverses sources de protéines végétales afin de maximiser leur apport en protéines. D’un point de vue de la santé, les protéines d’origine végétale sont beaucoup plus saines que celles d’origine animale.

Carence en protéine : Symptômes, traitements & aliments à privilégier
Les protéines d’origine animale sont plus riches en acides aminés, contrairement aux protéines d’origine végétale.

C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé de les intégrer dans votre alimentation sans vous limiter aux sources de protéines animales. En plus d’être d’excellentes sources d’énergie, les protéines d’origine végétale aident également à la digestion et réduisent les problèmes cardiovasculaires.

Pour les sportifs de haut niveau souhaitant gagner rapidement en masse musculaire, les protéines d’origine animale sont les plus recommandées pour leur richesse en acides aminées. Néanmoins, il est important de balancer leur consommation pour éviter les répercussions négatives sur la santé. Il est conseillé de réaliser un suivi médical et nutritionnel régulier.

La spiruline : une ressource intéressante en protéines

La spiruline est un aliment particulièrement riche en protéines végétales. D’ailleurs, il s’agit de l’aliment végétal qui en renferme le plus. La spiruline est un véritable concentré de protéines végétales, bien plus que le soja ou le riz. 100 g de spiruline renferme jusqu’à 70 % de protéines, soit 70 g.

Par contre, il est fortement déconseillé de consommer une quantité excessive de spiruline en une journée. En effet, selon les activités de chacun, le besoin journalier en spiruline peut aller de 3 à 10 g. La spiruline ne représente pas, à elle seule, une source suffisante de protéines. La spiruline est un des aliments les plus recommandés pour ceux qui souhaitent gagner rapidement en masse musculaire.

Carence en protéine : Symptômes, traitements & aliments à privilégier.
La spiruline est un aliment particulièrement riche en protéines végétales.

Elle renferme également une quantité importante en fer, ce qui permet d’éviter les crampes. Enfin, la spiruline est l’un des principaux aliments utilisés par les organismes humanitaires à travers le monde pour nourrir les enfants souffrant d’une malnutrition et d’une carence sévère en protéines. Même les personnes souffrant de la kwashiorkor se rétablissent vite grâce à la consommation de spiruline.

Conclusion

Pour conclure, il existe différents degrés de carence en protéines. Les manifestations peuvent aller à de simples fringales jusqu’à l’apparition de maladies graves telles que la kwashiorkor. Les protéines sont des éléments essentiels, voire vitaux, pour l’organisme. De ce fait, dès que vous ressentez les premiers symptômes d’un manque en protéines, consultez sans attendre un médecin afin d’éviter que votre situation ne s’aggrave.

Adoptez une alimentation saine, et surtout, combinez la consommation de protéines végétales et animales dans la mesure du possible pour éviter tout déséquilibre. Enfin, n’hésitez pas à consommer des compléments alimentaires et de la spiruline pour booster votre taux de protéine, surtout si vous êtes des sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.