Combien de calories dans du beurre salé ?

Le beurre salé est une matière grasse laitière condensée obtenue à partir de la crème de lait de vache. C’est un produit complètement naturel. Quelles sont les valeurs nutritionnelles du beurre ? Combien de calories contient-il et quels sont les ingrédients? Le beurre est-il sain ? Lisez la suite pour le savoir.

Qu’est-ce que le beurre salé ?

Le beurre salé est un produit laitier riche en matières grasses obtenu à partir du lait de vache. D’un point de vue technologique, il s’agit d’une émulsion eau-graisse avec une teneur en matière grasse minimale de 80%, une teneur en eau ne dépassant pas 16% et jusqu’à 2% de composés solides.

calorie beurre salé

Calories du beurre salé : 740 kcal pour 100 g

Le beurre salé est un produit alimentaire à haute valeur nutritionnelle, mais en même temps très calorique. Car il se compose presque exclusivement de graisses. 100 g de beurre salé apportent environ 740 kcal.

Beurre salé : Teneur en lipides, protéines et glucides

Il contient 82 g de graisses dont 50 g de graisses saturées, principalement des graisses palmitique, stéarique, myristique et laurique. Environ 20% sont des acides gras monoinsaturés, principalement de l’acide oléique. Très importants pour la santé, les acides gras du beurre sont des acides gras à chaîne courte, dont la chaîne ne comporte pas plus de 8 atomes de carbone.

Les graisses du beurre salé sont brûlées très rapidement. Ils ne s’accumulent pas en tant que tel dans le tissu adipeux de réserve. Et même certaines sources suggèrent qu’ils favorisent l’accélération du métabolisme. Les acides gras à chaîne courte sont très importants pour nourrir les cellules épithéliales intestinales et constituent leur principale source d’énergie. De plus, ils présentent des propriétés antifongiques et antibactériennes. Le beurre contient environ 8 g d’acides gras à chaîne courte pour 100 g.

Le beurre est également une source de CLA (acide linoléique conjugué) aux propriétés anticancéreuses, antidiabétiques, anti-inflammatoires et anti-athéroscléreuses. Cependant, il convient de rappeler que le CLA se trouve principalement dans le beurre de vaches nourries naturellement et pâturées dans les prairies. En hiver, lorsque les vaches sont nourries en étable, le CLA constitue 0,49 % des acides gras totaux. En été, lorsque les vaches pâturent, il représente 1,2 % des acides gras totaux.  

Une fraction très importante de la matière grasse du lait est constituée de phospholipides, dont les plus importants sont la lécithine et la sphingomyéline. Ces composés ont un effet positif sur le système nerveux, ainsi que sur la capacité de mémorisation et de concentration. Ils facilitent la régénération rapide du corps lors d’un effort physique intense.

La matière grasse du lait contient 0,6 à 1,0 % de phospholipides. En plus de la graisse et de l’eau, le beurre contient de petites quantités de glucides (0,7 g/100 g), du lactose et des protéines (0,7 g/100 g).

Tableau des valeurs nutritionnelles du beurre salé

NutrimentsBeurre salé : teneur pour 100 grammes
Glucides0,06 g
-dont sucres0,06 g
-dont amidon0 g
-dont fibres alimentaires0 g
Protéines0,85 g
Lipides81,1 g
-dont cholestérol215 mg
-dont acides gras saturés51,4 g
Potassium24 mg
Sodium643 mg
Eau16,2 g
Alcool0 mg

Combien pèse le beurre salé en moyenne ?

Le beurre salé se présente sous diverses formes et leurs poids diffèrent sensiblement. Cependant, indépendamment de la marque, le beurre salé pèse en moyenne 250 g et renferme 1850 kcal.

Quels sont les apports en vitamines du beurre salé ?

Le beurre est une source de vitamines liposolubles (vitamine A, vitamine D, vitamine E et vitamine K).

Quels sont les apports en minéraux du beurre salé ?

Le beurre salé contient du sodium, du fer et du calciul. Les fabricants ajoutent ces éléments minéraux au cours de la fabrication du produit.

Le beurre salé augmente-il le taux de cholestérol ?

On pense que le beurre et généralement les acides gras saturés d’origine animale augmentent le taux de cholestérol sanguin. Cependant, la théorie du cholestérol a été réfutée à plusieurs reprises, et il est maintenant largement reconnu que le cholestérol provenant des aliments n’a aucun effet réel sur les taux sanguins de ce nutriment.

C’est parce que le foie produit 70 à 80 % du cholestérol total nécessaire à l’organisme. Il y a un équilibre dans le système nourriture-foie. Plus nous mangeons de cholestérol, moins le foie en produit, et vice versa. En effet, les acides gras saturés du beurre augmentent les taux sanguins de «mauvais» cholestérol LDL, mais en même temps augmentent les taux de «bon» cholestérol HDL, de sorte que l’effet sur la santé est totalement neutre.

Les opposants à la consommation de beurre et de graisses animales se concentrent souvent uniquement sur la fraction LDL, sans tenir compte de l’effet global de ces aliments sur la santé.

Le beurre salé contient-il des additifs alimentaires ?

Les additifs autorisés dans le beurre sont les carotènes E160a, les carbonates de sodium (E500), l’acide phosphorique (E338), les phosphates (E339-343), les diphosphates (E450), les triphosphates (E451) et les polyphosphates (E452). Les carotènes constituent les additifs le plus utilisés dans le beurre salé. On leur doit la couleur jaune du beurre.

Le beurre fait-il grossir ?

Le beurre a souvent fait l’objet de théories controversées selon lesquelles il est l’un des produits les plus caloriques du marché. Ces allégations sont dues à des études « défectueuses » menées au fil des ans, qui n’ont pris en considération que quelques facteurs, à l’exclusion d’autres. Ils ont donc conduit à penser que les aliments tels que le beurre devraient être totalement éliminés de l’alimentation. De plus, pour critiquer ce produit, ce sont souvent des personnes mal informées, qui prennent pour vrai les faux mythes et les publient sur le net sans sources ni études à ce sujet.

La diabolisation du beurre est probablement née dans les années 1950 lorsque fut menée l’étude des « sept pays » par Ancel Keys, qui montra qu’il existait une forte corrélation entre la consommation d’aliments gras, l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang et une augmentation de la fréquence des maladies cardiaques. Cette étude a été réfutée au fil des ans par des recherches récentes plus approfondies sur le sujet.

Les études les plus récentes démontrent que le beurre n’est pas un aliment qui fait grossir s’il est consommé aux bonnes doses.