Utiliser l’homéopathie pour perdre du poids après la ménopause

Vous êtes en pleine ménopause et vous n’êtes pas à l’aise avec votre corps ? Découvrez l’homéopathie pour maigrir lors d’une ménopause.

Dans l’existence d’une femme, la ménopause est un instant généralement redouté où les transformations se font en nombre. Souvent, durant cette période, la femme connaît la raréfaction des règles qui engendre la fin des années de productivité. Ainsi, la sécrétion des hormones liées à la productivité, que sont la progestérone et l’œstrogène, se stoppe. Néanmoins, le fait que l’ovulation et les menstruations se terminent débouche aussi la plupart du temps sur une prise de poids. Afin que cet effet spécifique de la ménopause soit moindre, beaucoup de femmes se dirigent vers un régime spécifique. L’homéopathie est aussi une réelle alternative afin d’atténuer les effets de la ménopause, surtout la prise de poids.

La ménopause fait-elle prendre du poids ?

Malheureusement, oui. La ménopause débouche en règle générale sur une prise de poids moyenne située entre deux et cinq kilos. Or, prendre du poids n’est pas un effet classique de la ménopause, tout comme la survenue de bouffées de chaleur ou la sécheresse cutanée. Toutefois, le manque en hormones féminines peut déboucher sur la prise de plusieurs kilos puisque les œstrogènes ont des fonctions de régulation de l’appétit et la progestérone a un rôle de modulation de la consommation d’énergie en tant que chaleur.

Un changement de la silhouette

La ménopause ne rime pas obligatoirement avec prise de poids d’ampleur. Néanmoins, cette phase de la vie engendre une modification conséquente par rapport à la répartition du tissu adipeux.

Avant la survenue de la ménopause, le stockage des graisses se fait essentiellement chez la femme au niveau du bas du corps, des cuisses, du ventre et des fesses. Cette répartition de la graisse, de type gynoïde, est mêlée à un danger cardiovasculaire moindre.

À la suite de la ménopause, la distribution de la masse grasse est brutalement chamboulée. Ainsi, elle est alors plus semblable à celle des hommes : cela signifie que les graisses vont se plus se mettre au niveau de l’abdomen. Il s’agit de la répartition androïde.

La fonction essentielle du psychisme

La plupart des prises de poids lors de la ménopause viennent d’aspects psychologiques. Cette période de l’existence est extrêmement difficile à traverser pour beaucoup de femmes. Laisser la maternité derrière soi est compliqué, même pour celles qui ne désirent plus d’enfants. De façon inconsciente, la ménopause est vue comme la fin d’une vie « jeune », en bonne santé et idyllique.

Pour beaucoup de monde, elle signifie l’arrivée de la vieillesse. Pas simple à un siècle où l’apparence est portée sur les devants de la scène. Par conséquent, cela engendre un stress, qui amène au grignotage. Conséquence : les femmes se dirigent vers des aliments gras et sucrés et prennent du poids. Ici, ce n’est pas la ménopause elle-même qui engendre la prise de poids mais bel et bien le mental.

Ménopause et prise de poids au niveau du ventre : de vrais liens

Les bouleversements liés aux hormones, et essentiellement métaboliques, causés par la ménopause optimisent l’apparition des kilos superflus. À cause du manque de la fonction de reproduction, un surplus de calories se conçoit, souvent changé en réserve pour l’organisme. À part la prise de poids au niveau du ventre, la ménopause optimise aussi l’apparition de la cellulite sur les cuisses et les hanches.

Pourquoi privilégier l’homéopathie au régime ménopause ?

Il y a beaucoup de spécialistes qui conseillent l’homéopathie afin d’atténuer les effets de la ménopause tels que les bouffées de chaleur. Contrairement à un régime basique, le traitement homéopathique met du temps avant d’agir et avant que ses effets positifs surviennent.

Si vous désirez perdre dix kilos, prenez en compte qu’ils ne s’effaceront pas instantanément. Vous devrez patienter jusqu’à ce que les kilos s’en aillent un par un. Néanmoins, grâce à l’homéopathie, vous pouvez viser les endroits que vous désirez voir fondre.

Découvrons les effets de l’homéopathie sur la ménopause.

Sur la prise de poids engendrée par la ménopause

La solution homéopathique n’est pas la même d’une personne à une autre. Effectivement, le niveau de performance du médicament diffère selon l’état de santé général, les habitudes alimentaires, les sports pratiqués, la qualité du sommeil ou encore le caractère. Afin d’en savoir plus sur votre profil, nous vous recommandons d’aller voir un médecin homéopathe. Un tel expert pourra déterminer précisément votre profil homéopathique. Il vous aidera à dénicher le remède qui vous convient pour mincir. Ce spécialiste vous donnera également des contre-indications et le dosage hebdomadaire du produit.

Sur les bouffées de chaleur

Plus de 50 % des femmes en période de ménopause connaissent des bouffées de chaleur. Des rougissements et de la transpiration surviennent alors, engendrent une désagréable sensation de chaleur, même durant la saison hivernale. Ce sont des effets secondaires d’un manque en œstrogènes. En règle générale, les bouffées de chaleur s’atténuent et s’arrêtent plusieurs années à la suite des dernières règles. Il est possible de lutter contre cet effet désagréable de la ménopause via un traitement homéopathique. Pour ma part, cette solution m’a vraiment aidé. Je vous recommande de vous tourner vers cette option si vous êtes en ménopause.

Rétention d’eau du traitement homéopathique

Pendant la ménopause, des femmes sont aussi touchées par le phénomène nommé rétention d’eau. Cela se matérialise par un gonflement du visage, et possiblement des jambes et du ventre. Cette rétention d’eau peut aussi viser d’autres zones du corps tels que les fesses ou les cuisses. En optant pour un traitement homéopathique, comme je l’ai fait, il est possible d’amincir ces zones particulières de votre corps. Le Natrum sulfuricum 5 ch est vivement recommandé pour ce genre de traitements. Néanmoins, il est nécessaire d’aller voir un professionnel avant de prendre ce type de produits.

Optimisation de la perte de poids grâce aux traitements homéopathiques

La ménopause engendre l’apparition de la cellulite ou peau d’orange qui est causée par le stockage des graisses et la rétention d’eau. Les solutions homéopathiques permettent la suppression de la cellulite en optimisant la circulation et en drainant les cellules. Néanmoins, l’homéopathie n’est pas pour autant miraculeuse. Parallèlement, il est recommandé d’effectuer des activités physiques régulières et d’avoir une hygiène de vie optimale. Il est également nécessaire de choisir une alimentation équilibrée avec beaucoup de protéines végétales. Dites adieu aux protéines animales ! Il faut également consommer de façon régulière des fruits et légumes tout en laissant de côté les aliments pouvant intégrer des toxines.

Phases pour le traitement du ventre gonflé de la ménopause via l’homéopathie

Même si les solutions homéopathiques sont pertinentes afin de lutter contre la cellulite et le stockage de graisses, il est nécessaire d’effectuer un programme adapté. Voici trois recommandations à prendre en compte : drainage (alimentation variée et équilibrée avec un régime « hypotoxique »), arrêt des aliments intégrant des toxines et diminution du stress.

Faire du drainage

La première étape concerne l’élimination des polluants tels que le café, le tabac, l’alcool et les excitants de votre corps. Une fois détoxifié, l’organisme est prêt à de nouvelles mesures pour maigrir. Le drainage permet également d’activer les fonctions naturelles de l’organisme dédiées à l’élimination de ces toxines.

Stoppez la consommation d’alcool

Si vous désirez mincir, l’alcool est un des ennemis majeurs. Effectivement, ce dernier amène l’appétit et ralentit l’assimilation des vitamines.

L’homéopathie est une réelle alternative afin de lutter contre le stockage des graisses et la rétention d’eau sur le ventre avant et durant la ménopause. Effectivement, cette option offre la possibilité de cibler les endroits à faire mincir. Cette pratique donne également la possibilité de supprimer les toxines. Elle offre aussi une meilleure gestion de la faim.

Comment l’homéopathie fait-elle maigrir ?

Une solution homéopathique est une excellente option afin de mettre fin à ces envies de manger soudaines. Elle permet de mettre votre estomac sur pause jusqu’au repas. Je vous recommande l’Antimonium crudum 9 CH et l’Ignatia amara 9 CH qui sont de très bons coupe-faim (deux granules trois fois chaque jour).

Quel traitement homéopathique pour maigrir ?

Comme dit un peu plus haut, je vous conseille vivement de prendre l’Ignatia Amara. Ce produit est pertinent afin de modérer la faim et pour faire face au grignotage : deux granules d’Ignatia Amara 7 CH trois fois chaque jour sont suffisantes. Si le désir de manger est continu, je vous recommande la prise de deux granules d’Antimonium Crudum 9 CH trois fois chaque jour. Désormais, choisissez votre traitement d’homéopathie pour maigrir lors d’une ménopause !