Perdre 10 kilos grâce à un rééquilibrage alimentaire

Vous souhaitez perdre plusieurs kilos en quelques semaines ? Dans ce cas, je vous recommande le rééquilibrage alimentaire pour perdre 10 kg !

Une prise de conscience collective a offert la possibilité de dévoiler que les régimes restrictifs étaient pertinents seulement sur le court terme, leur efficacité déclinant sur le long terme. Or, il ne faut pas confondre régime et rééquilibrage alimentaire. C’est de cette dernière pratique dont je vais vous parler. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle offre beaucoup plus de bienfaits qu’un simple régime.

En quoi consiste un rééquilibrage alimentaire ?

Un rééquilibrage alimentaire a pour finalité de revoir les bases d’une alimentation saine pour les intégrer dans la vie de tous les jours. Le but est de mieux manger (et pas moins comme un régime classique le prône). La pratique du rééquilibrage alimentaire est une revue totale du mode de vie. Il se caractérise par une revue totale du mode de vie et la prise de nouvelles habitudes.

Cela ne concerne pas une durée définie, au même titre que le régime. En effet, un rééquilibrage alimentaire s’exerce sur du long terme. La finalité n’est pas de voir et de savoir ce que l’on mange. L’objectif d’un rééquilibrage alimentaire est une anticipation optimale des conséquences positives ou négatives sur l’organisme dans le but de se diriger vers le meilleur. Désormais, j’ai trouvé mon équilibre. Ainsi, je ne parle même plus de rééquilibrage alimentaire car ces habitudes sont maintenant ma norme, ma nouvelle manière de prendre soin de moi.

Comment faire un rééquilibrage alimentaire pour perdre 10 kg ?

Afin de mincir, il faut suivre un régime : voilà ce que beaucoup de monde pensaient. Or, ce concept n’est désormais plus du tout au goût du jour. En effet, dans près de 90% des situations, l’amaigrissement débouche sur une reprise de poids. Quand elle n’est pas mêlée à de l’activité sportive, la limitation énergétique engendre une fonte des muscles qui nécessite une baisse du besoin en énergie et ensuite un penchant plus conséquent à effectuer des réserves. Un réel cercle infernal ! Les nutritionnistes spécialisés l’affirment tous : dans le but de mincir de façon durable, il est nécessaire de travailler sa musculature et surtout de faire du sport.

Si vous êtes sédentaire, le mieux est la marche : trente minutes chaque jour sera votre premier défi. Il y a de multiples défis afin d’y arriver comme aller effectuer des courses à pied, descendre à un arrêt avant votre destination (métro, bus, tramway ou train) et marcher durant quelques stations, aller se promener dans un parc ou dans la nature le dimanche etc.

Prendre le temps de manger

Voici la liste des points forts obtenus quand vous prenez le temps de manger :

  • Empêcher de manger en trop grande quantité ;
  • Prendre le temps de savourer les aliments ;
  • Effectuer des choix alimentaires nettement plus sains ;
  • Manger avec autrui est plaisant ;
  • Se focaliser sur ce que vous mangez ;
  • Et enfin, être conscient de vos habitudes alimentaires.

Manger rapidement empêche souvent de savoir si vous avez assez mangé. Autre réalité : manger en effectuant autre chose ou en ayant diverses distractions autour de vous, comme regarder la TV, peut provoquer une hausse de la quantité de nourriture et de boissons que vous ingérez. Par exemple, quand je suis distrait, je mange des parts plus conséquentes ou je me perds dans ce que j’ai déjà mangé. Cela peut avoir un effet négatif : manger plus que besoin.

Les habitudes alimentaires saines intègrent le fait d’offrir à la nourriture une place conséquente dans votre existence. Mangez lentement et le plus attentivement possible. Focalisez-vous sur ce que vous avez dans l’assiette pendant que vous mangez. Mastiquez bien chaque aliment.

S’entourer de professionnels de santé

Quand on désire mincir d’une dizaine de kilos ou plus, il est essentiel d’être aidé par un expert de santé dans la perte de poids. Je vous recommande de vous tourner, comme moi, vers un diététicien nutritionniste. Vérifiez sa réputation avant d’y aller. Pour cela, faites un tour sur le web. Un tel spécialiste donne des conseils précieux afin d’éviter un régime trop restrictif et pour ne pas subir le redouté effet yoyo. Un diététicien nutritionniste offre surtout un grand soutien moral pour mincir de façon la plus saine possible.

Démarrer une activité physique régulière

Un rééquilibrage alimentaire doit s’accompagner d’une activité physique. L’un ne va pas sans l’autre. Or, ne vous inquiétez pas : vous n’allez pas devoir forcément courir comme un dératé. Le plus important est de dénicher une activité sportive que vous aimez. En équipe ou solo, beaucoup d’activités sportives sont possibles : cyclisme, running, danse, zumba, badminton, tennis ou encore natation.

Définissez une à deux séances chaque semaine si vous débutez. Vous pourrez augmenter au fil du temps. Le plus important est d’être actif. Ainsi, effectuez au minimum trente minutes de marche chaque jour. J’ai quelques petites astuces simples : rendez-vous au travail à pied ou à vélo et pensez à vous servir des escaliers au lieu de l’ascenseur. Et si vous devez vous garer, ne prenez pas la place la plus proche de là où vous vous rendez.

Ne pas négliger les quantités

Afin de mincir d’une dizaine de kilos, et contrairement à ce que la plupart des gens pensent encore aujourd’hui, arrêter de manger est inutile. Vous devez poursuivre une alimentation basée sur le plaisir. Tout est question de quantité. Il ne faut pas vous restreindre dans votre alimentation. Pensez à varier le plus possible les aliments.

Afin de mincir, il est primordial d’en savoir plus sur ses besoins caloriques. Pour cela, n’hésitez pas à vous tourner vers un spécialiste !

Quel aliment pour un rééquilibrage alimentaire ?

Vous ne savez pas quels aliments choisir pour un rééquilibrage alimentaire afin de perdre 10 kilos ? Découvrez mes conseils ! Côté légumes, voici vos possibilités : crudités, potages et légumes cuits. Leur taux en fibres est conséquent, surtout pour leur aspect rassasiant. Les légumes offrent la possibilité de consommer moins d’aliments plus caloriques. Concernant l’assaisonnement, je vous recommande d’utiliser des vinaigrettes faites maison. Pensez à varier les huiles. Oubliez les sauces salades commerciales, la plupart du temps extrêmement grasses. Pour les fruits, varier le plus possible en fonction des goûts et des saisons. N’allez pas au-delà d’une dose journalière de trois parts de fruits.

Côté produits protéiques, pensez aux viandes, aux poissons, aux protéines végétales ou encore aux œufs. Optez pour une part de cent grammes par repas. Il est essentiel de conserver cette dose minimale afin de ne pas voir vos muscles fondre comme neige au soleil. Enfin, pensez aux parts de viande les moins gras.

N’évitez pas forcément les féculents !

Concernant les féculents, ne croyez pas que ces derniers font forcément prendre du poids. Effectivement, ce sont la plupart du temps les sauces accompagnant les féculents qui font grossir. N’oublions pas le beurre ! Ainsi, ces types d’aliments ne sont pas interdits. Ils ont même un rôle primordial dans le phénomène de satiété. Ils permettent de ne pas grignoter en pleine journée. Les glucides complexes, abondants en fibres sont à choisir : pain aux céréales, riz brun, pâtes intégrales ou encore légumes secs.

Côté produits laitiers, consommez-en pour leur apport en calcium et en protéines. Consommez trois portions chaque jour de manière quotidienne. Pensez à varier avec d’autres aliments : yaourt, fromage, lait ou encore fromage blanc. Par contre, veillez à être attentif avec le fromage. N’allez pas au-delà de 30 grammes par jour (ce qui correspond à 1/8 de camembert). Veillez également à être attentif avec les faux-amis : les produits allégés 0%. Ces derniers sont la plupart du temps extrêmement abondants en glucides dans le but de contrebalancer avec le manque de gras.

Évitez les aliments trop caloriques !

Pour les aliments plus caloriques tels que des pâtisseries, viennoiseries, fritures etc. ils ne sont pas à interdire mais juste à restreindre. Vous pouvez tout à fait faire un extra chaque semaine (voire même deux) afin d’éviter la frustration. Le mieux est de faire des plats maison. En effet, cela offre la possibilité de contrôler le pourcentage de matière grasse, de sucre, sel etc.

Concernant les sauces, servez-vous d’une base de fromage blanc. Je vous le dit : évitez la crème et servez-vous d’aromates pour qu’il y ait le plus de saveurs possible. Interdiction formelle des plats tout préparés vendus dans les commerces !