Festivités et image du corps

Nous sommes à quelques jours du top départ des fêtes de fin d’année.

Noël, Réveillon, repas et autres festivités peuvent vous générer du stress et des angoisses notamment concernant votre image, votre corps ou votre poids.

Alors comment gérer cette image du corps parfois difficile et ces fêtes de fin d’année où les excès alimentaires sont de mise ?

Je vous propose, à travers ces quatre thématiques, des leviers vous permettant de mieux appréhender les festivités et l’image de votre corps.  

Comment être Body positive ?

Je déteste mon corps, vais-je réussir à être dans le body positive ?

Bien sûr, mais pas aussi facilement que ce qui est montré sur les réseaux sociaux, car une fois de plus, vous ne voyez qu’une image postée à un instant T.

L’acceptation de soi et de son corps demande du travail de lâcher prise, d’amour de soi, de retrouver de la confiance et de l’estime.

Commencer par se réapproprier son schéma corporel

Nous sommes dans un société rythmée où l’on suit une cadence effrénée sans même s’en rendre compte du réveil (trop tôt) jusqu’au soir ! Dans ce rythme soutenu combien de personnes oublient leur corps ? Oublient-ils de se connecter à elles ?

Grâce à la relaxation, à la méditation chaque jour vous pouvez faire l’expérience de vous centrer sur vous, votre corps et ainsi ne pas perdre le lien. La respiration est un outil exceptionnel qui vous aidera à rester en phase avec vous. Je vous invite vraiment à essayer afin de ne plus vous oublier !

Concentrez-vous sur vos ressentis : y’a t-il des endroits de votre corps où vous avez des tensions ? A quel endroit ? Avez-vous passé une bonne journée ? Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

La balance, dois-je l’utiliser pendant les fêtes ?

Quand l’aiguille vous indique votre humeur du jour c’est qu’il est trop tard, la balance est devenue source de stress, objet de torture psychologique et de culpabilité.
Est-il logique et normal de vous définir par un 65 ? 78 ? 58 ou un 82 ?
Et votre personnalité ? Vos qualités, vos aspirations, vos passions ?

Mes patients me disent souvent que la balance est leur garde-fou, celle qui permet de contrôler, d’ajuster, d’équilibrer, de réduire, de se rassurer. Et si vous commenciez par vous regardez dans le miroir ? Ne verriez-vous pas réellement les kilos perdus ou pris ?

La balance est un indicateur, elle est utile lorsque l’on est touché par des pathologies alimentaires : maigreur ou obésité. Dans le cas où votre santé est en danger, elle devient un outil médical. Elle est aussi utilisée pour les femmes enceintes qui peuvent développer des maladies si elles prennent trop (ou pas assez) de poids pendant la grossesse.

Mais le reste du temps ? Avez-vous besoin d’une balance pour vous confirmer que vous êtes passé(e) d’un 40 à un 42 ou l’inverse ?
Vous souhaitez vous libérer du poids ? Retrouvez une relation apaisée avec votre corps, la nourriture, avec un sentiment de bien-être, de légèreté et de déculpabilisation ?

Commencez par vous complimenter, soyez indulgent envers vous et surtout : patience et persévérance… !

La balance pendant les fêtes ? Au placard ! Vous n’en avez pas besoin.

Bienveillance envers son corps : la clef !

Pensées positives sur son corps 

Se dire des mots d’amour, des mots doux et arrêter de vous identifier aux pensées négatives. Dites stop aux insultes, à la dévalorisation et à la culpabilité. Murmurez-vous des compliments, destinés à votre corps, aux parties que vous aimez le moins justement : « je t’aime », « tu es beau/belle tel(le) que tu es », « tu es sexy »,… A force de répétitions vous allez finir par croire vraiment à ces pensées et elles vont s’ancrer progressivement en vous (et guérir vos maux).

Masser son corps

C’est essentiel de toucher son enveloppe, de la connaître et surtout de lui apporter du bien être. Vous pouvez utiliser des crèmes mais je vous conseille les huiles qui, plus grasses, vont demander plus de temps pour bien pénétrer votre peau et donc plus de temps de massage. Massez-vous avec vos mains, avec un gant ou tout autre ustensile qui vous permettra de prendre soin de vous.

Vous n’êtes pas obligée d’être face à votre miroir, surtout si votre image vous gène. Vous pouvez simplement passer votre huile tranquillement après la douche, au calme, juste avec vous même. C’est un temps pour soi, avec soi.

Manger en pleine conscience : pour gérer les quantités pendant les fêtes

La dégustation améliore :

  • L’attention portée à vos sensations alimentaires de faim, satiété et rassasiement. Vous mangerez donc la juste quantité dont vous avez besoin, peu importe de quel aliment il s’agit.
  • La stimulation de vos 5 sens et particulièrement le goût. Votre cerveau synthétise davantage de dopamine (l’hormone du plaisir) ce qui vous procure une sensation de bien-être très agréable et relaxante.
  • La digestion qui commence par la mastication et se poursuit dans la bouche par l’action des amylases salivaires (les enzymes digestives). Quand on digère mieux on se sent léger, confortable et tellement mieux non ?

La dégustation permet de diminuer le sentiment de culpabilité ! Oui, puisque même si vous êtes encore dans le contrôle alimentaire et que vous avez du mal à vous détacher de cette notion de bon et mauvais aliment, grâce à la dégustation vous allez manger la juste quantité dont vous avez besoin, éviter les excès alimentaires et donc profiter pleinement des fêtes et du plaisir gustatif que vous vous accordez.

L’aliment apporte tout son plaisir dans les premières bouchées, puis vous observerez que le plaisir diminue progressivement. C’est quand vous vous dites : « j’ai assez mangé de cet aliment » que c’est le bon moment pour vous arrêter ! Oui c’est là… Il vous faut saisir cet instant, cette pensée et vous verrez que votre rapport à l’assiette va se transformer !

A vous de jouer et de tester les conseils proposés, ceux qui vous correspondent le mieux pour passer des fêtes dans la bienveillance envers soi.  

Je vous souhaite de belles et douces fêtes de fin d’année.