L’art de la dégustation : quels bienfaits ?

Etes vous présent lorsque vous mangez ? Vous rendez-vous compte des bouchées que vous prenez ? Observez-vous votre plat ? Prenez-vous le temps de le sentir avant de l’engloutir ? Tant de questions à se poser lorsque l’on mange… Et pourtant oui, la dégustation est un peu magique, elle vous permet d’apprendre à goûter et à savourer les aliments que vous mangez… En fait, elle vous permet de prendre un véritable plaisir à manger. Génial non ?

Savoir déguster c’est manger avec une certaine attention sur soi et sur l’assiette.

La dégustation est essentielle pour une bonne perception de nos sensations alimentaires : elle nous permet de manger avec une plus grande conscience de nos sensations de faim et de satiété et donc de bien répondre aux besoins de notre corps. Ce qui veut dire qu’elle nous permet de manger les quantités adaptés.

Plus besoin de régime et de contrôle alimentaire avec la dégustation… Elle fait tout le travail ! Si si ! Nous avons des appétits spécifiques qui nous font désirer manger tel ou tel aliment, à un moment donné, en fonction de nos besoins du moment (nutriments, vitamines et minéraux). Lorsque nous mangeons ces aliments désirés et que nous les dégustons ils nous apportent un plus grand plaisir gustatif. Finalement c’est tout simplement la façon la plus naturelle de parvenir à une bonne diversité alimentaire et de manger à notre faim.

Tout cela ayant pour conséquence de retrouver votre poids d’équilibre, c’est à dire le poids pour le lequel nous sommes fait si je puis dire…

Ne considérez pas vos envies alimentaires comme de vulgaires caprices ! Non… Je vais vous apprendre dans cet article à les comprendre et les respecter afin que vous deveniez le gourmet de la tablée tout en respectant votre juste poids.

Le goût et les 5 saveurs

Les 5 saveurs sont l’acide, le sucré, l’amer, le salé et l’umami. Sachez qu’actuellement le gras est une saveur qui est en cours d’ajout aux 5 autres. D’autres éléments peuvent varier comme : la persistance en bouche, l’arrière-goût…

A quoi nous servent les saveurs ? Elle nous permettent d’identifier les aliments que nous avons en bouche grâce à nos papilles gustatives, logées sur notre langue. Ces saveurs donnent à notre cerveau l’information du gout, pour chaque aliment.

Vous connaissez l’acide (ex : le citron), l’amer (ex : le café), le sucré (ex : la confiture), le salé (ex : les olives), l’umami est la 5ème saveur, importée du Japon qui définit le gout de l’aliment comme savoureux (difficile pour nous, Français, à identifier).

Notre organisme et notre langue, grâce à ses capteurs sensoriels, identifient les aliments en fonction de leur goût composé d’odeurs, de saveurs, de textures, de températures, de sons… Tout cela devient ensuite la carte d’identité de l’aliment que nous nous construisons et qui constitue son image sensorielle. Par exemple : quand vous voyez une tomate vous « savez » immédiatement son gout, sa texture, sa température,… Et bien vous pouvez remercier votre cerveau pour tout cela !

Nous nous nourrissons de nos sensations gustatives. En mangeant sans porter attention au goût, sans déguster vous n’éprouverez pas de lassitude gustative, de rassasiement gustatif et aurez tendance à manger en excès les aliments qui apportent beaucoup de calories. Donc à ne pas respecter vos besoins énergétiques ! Dommage ! Vous allez prendre du poids sans vous en rendre compte.

degustation avec les 5 sens

Les 5 sens et la dégustation

Lors de la dégustation et afin que celle-ci soit complète et parfaitement réalisée, nous avons besoin de nos 5 sens (ayant parlé du gout plus haut, je vous explique les 4 autres sens ici) :

  • La vue qui nous indique la maturité d’un fruit, l’affinage d’un fromage… C’est le plaisir visuel qui nous met en appétit, la présentation de l’assiette joue un rôle déterminant sur notre envie de manger.
  • L’odorat c’est les odeurs que l’on sent par voie rétro-nasale, les arômes de l’aliment en bouche. Prenez le temps de sentir votre assiette puis de laisser les odeurs s’exprimer en bouche.
  • L’ouïe qui fait référence au craquant d’une baguette, au croustillant des céréales…
  • Le toucher nous permet d’évaluer la texture, la consistance, la température d’un aliment, avant et pendant la dégustation. Nous touchons avec nos doigts oui, mais également avec nos lèvres et notre langue.

À chaque fois que vous mangez, essayez de penser aux sens qui sont mobilisés et au plaisir procuré ! La perception du goût et le sentiment agréable lié à la dégustation jouent un rôle essentiel dans votre rapport à l’alimentation. Si vous avez bien conscience de ce que vous mangez, vous y prendrez plaisir et vous prêterez plus d’attention au moment où vous n’avez plus faim. 

Bien déguster est donc une étape cruciale pour manger selon vos besoins, c’est un outil fondamental du rééquilibrage alimentaire et du maintient de votre poids d’équilibre.

Les bienfaits de la dégustation

La dégustation améliore :

  • L’attention portée à vos sensations alimentaires de faim, satiété et rassasiement. Vous mangerez donc la juste quantité dont vous avez besoin, peu importe de quel aliment il s’agit.
  • La stimulation de vos 5 sens et particulièrement le goût. Votre cerveau synthétise davantage de dopamine (l’hormone du plaisir) ce qui vous procure une sensation de bien-être très agréable et relaxante.
  • La digestion qui commence par la mastication et se poursuit dans la bouche par l’action des amylases salivaires (les enzymes digestives). Quand on digère mieux on se sent léger, confortable et tellement mieux non ?

La dégustation permet de diminuer le sentiment de culpabilité ! Oui, puisque même si vous êtes encore dans le contrôle alimentaire et que vous avez du mal à vous détacher de cette notion de bon et mauvais aliment, grâce à la dégustation vous allez manger la juste quantité dont vous avez besoin, éviter les excès alimentaires et donc profiter pleinement de ce moment de plaisir gustatif que vous vous accordez.

L’aliment apporte tout son plaisir dans les premières bouchées, puis vous observerez que le plaisir diminue progressivement. C’est quand vous vous dites : « j’ai assez mangé de cet aliment » que c’est le bon moment pour vous arrêter ! Oui c’est là… Il vous faut saisir cet instant, cette pensée et vous verrez que votre rapport à l’assiette va se transformer !

Vous avez maintenant toutes les clefs en mains pour pouvoir déguster vos plats comme l’oenologue déguste son vin. Cela ayant pour conséquence de vous permettre de trouver votre juste poids…

A vous de jouer avec vos sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.