Lait végétaux, qu’en penser?

Pour des raisons de goûts personnels ou de santé, vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers les laits végétaux. Lait d’amandes, lait de soja, lait de noisettes…

Mais que valent ces laits ? Est ce que c’est vraiment une bonne alternative au lait de vache ?

« Laits végétaux » ou « Boissons végétales »?

Attention, pour éviter toute confusion: les dénominations « laits » et produits laitiers (fromage, yaourt, crème et beurre) sont réservées aux produits d’origine animale. Les laits végétaux n’étant pas d’origine animale, il faut parler à présent de boissons végétales, à part pour deux exceptions historiques : le lait de coco et le lait d’amande. C’est l’union Européenne qui a décidé de taper sur la table et de préciser tout ça. Alors pourquoi une telle précision ?

Parce qu’effectivement souvent il y a confusion. 1 français sur 2 pense que les laits végétaux apportent les mêmes nutriments que le lait. Autant le dire tout de suite : C’EST FAUX ! Les boissons végétales n’ont rien à voir avec n’importe quel lait d’origine animal.

Quels avantages ont les boissons végétales?

Une boisson végétale, c’est beaucoup d’eau (entre 80 et 90% dans les recettes que l’on trouve dans le commerce) et des graines (de soja, d’amande, d’épeautre par exemple) broyées très finement et mélangées à l’eau. Résultat donne un aspect blanc et liquide qui rappelle le lait…d’où leur appellation.

Seulement la ressemblance s’arrête là. La composition, elle, est complètement différente.

Premièrement on n’y trouve ni de lactose, ni protéine de lait ! Une aubaine pour les intolérants au lait ou aux protéines de lait. Pas de risque de faire des allergies et d’avoir des ballonnements. Plus globalement on peut dire que grâce à cela, les laits végétaux sont bien plus faciles à digérer que le lait de vache.

Ces boissons végétales sont aussi très utiles si vous devez limiter votre apport en cholestérol : contrairement au lait de vache, on ne trouve pas de matières grasses animales.

Enfin, de façon plus en générale, ces boissons sont peu caloriques : entre 40 et 80 Kcal pour 100ml. Ce n’est pas énorme. Mais finalement ce n’est pas si loin d’un lait demi-écrémé qui lui est à 50 Kcal les 100ml.

Des inconvénients pour les boissons végétales?

Ces boissons végétales ont des inconvénients et c’est pour cela qu’il ne faut pas les confondre avec le lait d’origine animale.

Ces boissons n’ont naturellement ni les vitamines du lait (A,D,E, B12), ni les protéines et ni le calcium. Et lorsque l’on voit inscrit: « riche en vitamines » ou « riche en calcium » sur les briques des boissons végétales, c’est parce que les fabricants les ajoutent. Pour le calcium, il s’agit toujours de calcium synthétique, calcium qui est loin d’être mauvais pour la santé mais moins « efficace » que le calcium que l’on peut trouver dans le lait. Même chose pour les vitamines. Pour ce qui est des protéines, en revanche, seules les boissons végétales à base de soja ont des apports similaires. Pour tout le reste, les apports sont bien moindres. Résultat, si vous ne buvez que cela le matin, vous risquez une fringale à 10 heures ! Globalement les laits végétaux sont bien moins nutritifs que les laits d’origine animale.

Peut-on les donner à des enfants en bas âge ?

Non surtout pas ! Ces laits végétaux ne sont pas assez nourrissants pour les enfants, surtout les bébés, qui sont alors en pleine croissance. Ils ne peuvent donc pas être des substituts au lait maternel ou aux laits infantiles. D’ailleurs sur ce point-là, les autorités françaises font régulièrement des piqures de rappel; en effet, il y a malheureusement eu des cas de bébés en situation de malnutrition car les parents avaient troqué le lait maternel avec du lait végétal !

lait d'amande

Et pour le soja, qui est une des boissons végétales les plus courante, est-ce qu’il faut être prudent ?

On dit que ce n’est pas très bon, notamment pour les femmes.

Il y a régulièrement des polémiques autour du soja : on l’accuse d’être un potentiel perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il perturberait nos hormones. Certains le déconseille pour les femmes enceintes et les enfants de moins de trois ans car il contiendrait trop d’œstrogène, une hormone féminine, ce qui pourrait provoquer à terme des cancers …Bref, ce ne sont que des hypothèses, toute la communauté scientifique est loin d’être d’accord sur le sujet.

Ma position est simple : je pense qu’il faut dédramatiser tout ce qu’on peut entendre comme discours alarmiste sur le soja. Intégré dans une alimentation équilibrée et variée, il présente nettement plus d’avantages que d’inconvénients. Par précaution on recommande 2 à 3 produits à base de soja par jour pour l’adulte et 1 par jour pour la femme enceinte ou allaitante mais aucun effet indésirable n’a jamais été constaté. Donc non, je ne déconseille pas les boissons végétales à base de soja.

Et certaines boissons végétales ont des spécificités?

Les apports sont différents suivant le jus que vous choisissez

  • Le jus d’amande – la star des jus végétaux – apporte des vitamines, fer et surtout des fibres ;
  • Le jus de noix est idéal dans les cas de constipation (il est très riche en fibres !) ;
  • Le jus de riz lors de diarrhées ;
  • Le jus de noisette lui est riche en magnésium et en calcium.

Et il y en a plein, d’autre. N’hésitez pas à explorer tout cela.

Dernier conseil : préférez toujours les briques « sans sucre ajouté »…quitte à profiter d’une boisson saine, autant éviter le trop plein de sucre !

Pour résumer :

  • Ne pas confondre les « laits » végétaux avec les laits d’origine animale ;
  • Evitez de donner ces boissons végétales aux enfants en bas âge ;
  • Chaque boisson végétale a ses vertus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.