Carence en sodium : Symptômes & Traitements

Une carence en sodium, également appelé hyponatrémie, se manifeste lorsque la teneur en sodium dans le sang est trop faible. Ce phénomène qui reste rare touche souvent les personnes âgées. Il peut avoir plusieurs origines, et avoir de graves conséquences. Il est alors important d’en connaître les causes, les moyens de prévention, mais aussi les traitements possibles. Je vous invite à les découvrir dans les lignes suivantes.

Tout savoir sur la carence en sodium

Le rôle du sodium

Le sodium est un sel minéral portant le symbole Na dans le tableau périodique des éléments. Associé au chlore, il forme le sel de table. 1 g de sel de table contient environ 400 mg de sodium. Le sodium est localisé dans le liquide interstitiel (liquide enveloppant les cellules) et dans le sang. Différentes sortes hormones régulent sa concentration dans le sang, à savoir l’hormone antidiurétique et l’aldostérone. La présence du sel minéral est important étant donné ses nombreuses fonctions.

Tout savoir sur la carence en sodium
Le sodium est un sel minéral portant le symbole Na.

Le sodium assure entre autres :

  • Le bon fonctionnement de la contraction musculaire ;
  • La communication de l’influx nerveux grâce au mécanisme de polarisation ;
  • La régulation de la tension artérielle (plus le taux de sodium est normal, plus la natrémie est correcte) ;
  • L’équilibre de l’hydro électrolytique (c’est le niveau plasmatique de sodium).

La carence en sodium ou hyponatrémie

La carence en sodium ou hyponatrémie est le résultat d’un taux de sodium bas dans le sang, notamment en-dessous de 135 mmol/L. Ce n’est ni une maladie ni un symptôme, mais plutôt une anomalie biologique. A noter que le taux normal de sodium dans le sang est compris entre 135 à 145 mmol/L. A ce niveau, la dilution des liquides corporels est normale. En-dessous de cette marge, elle est importante. Cela signifie qu’il y a un déséquilibre entre l’eau et le sel minéral. L’eau est fortement présente par rapport au sodium. Il est alors nécessaire de les rééquilibrer, pour éviter une carence du sel minéral.

Les symptômes d’un manque de sodium

Des chances existent pour qu’une hyponatrémie légère n’entraine pas de symptômes. C’est lorsqu’elle devient un peu plus importante qu’elle génère les signes suivants :

  • Des maux de tête ;
  • Une léthargie ;
  • Des confusions ;
  • Des nausées ;
  • De l’agitation ;
  • Une baisse d’énergie / une fatigue.
Tout savoir sur la carence en sodium
Les nausées font partie des symptômes de manque de sodium.

Si l’anomalie biologique est davantage grave, elle peut provoquer :

  • Des vomissements ;
  • Des crises d’épilepsie ;
  • Une faiblesse musculaire ;
  • Des secousses musculaires ;
  • Des spasmes ;
  • Un coma.

Les complications

Un manque de sodium peut entrainer de graves conséquences s’il perdure alors que sa victime n’est soumise à aucun traitement. Voici des complications courantes de cette anomalie biologique lorsqu’elle est sévère :

  • Une transmission du surplus d’eau dans les cellules du corps et du cerveau ;
  • Un gonflement des tissus cérébraux ;
  • Des troubles du comportement mental.

Dans des cas extrêmes, une hyponatrémie sévère engendre la mort.

Les origines d’une carence en sodium

Les causes

Une quantité anormale de sodium dans le sang peut être causée par de nombreux facteurs, notamment :

  • Une prise de médicament favorisant la fonction diurétique ;
  • Des vomissements ;
  • Une diarrhée sévère ;
  • Des troubles cardiaques comme une insuffisance cardiaque congestive ;
  • Une consommation d’ecstasy ;
  • Une consommation trop importante d’eau ;
  • Une déshydratation ;
  • Une prise de certaines catégories de médicaments, comme des analgésiques ou des antidépresseurs ;
  • Un trouble du foie ;
  • Un diabète insipide (une maladie empêchant l’organisme de synthétiser des hormones antidiurétiques) ;
  • Des problèmes des glandes surrénales, notamment la maladie d’Addison ;
  • Un syndrome de l’hormone antidiurétique inappropriée ou SIADH, responsable de la rétention d’eau ;
  • Une maladie rénale comme une insuffisance rénale ;
  • L’hypothyroïdie (faiblesse de la thyroïde) ;
  • Le syndrome de Cushing, le responsable de la teneur importante en cortisol ;
  • Une polydipsie primaire, un facteur donnant une impression fréquente d’avoir soif.
Tout savoir sur la carence en sodium
Certains médicaments peuvent causer une carence en sodium.

Les facteurs de risque

Ces facteurs de risque suivants peuvent être à l’origine de l’hyponatrémie :

  • L’âge ;
  • Vivre dans endroit à climat chaud ;
  • L’usage d’antidépresseurs ;
  • Etre un sportif de haut niveau ;
  • Régime alimentaire pauvre en sodium ;
  • Insuffisance cardiaque ;
  • Maladie rénale.

Diagnostic d’un manque de sodium

N’hésitez pas à vous rendre chez un médecin si vous constatez présenter les symptômes d’un manque de sodium. Ce professionnel de la santé va vous soumettre à un diagnostic consistant à mesurer le taux du sel minéral dans le sang. Le bilan métabolique peut être réalisé grâce à une prise de sang et/ou une analyse de l’urine. Il peut être demandé dans le cas d’un examen de routine, même si le patient ne présente aucun symptôme. Le médecin tient compte de plusieurs facteurs lors du diagnostic, notamment la prise de médicaments. Le diagnostic aboutit à deux résultats, à savoir :

  • Taux de sodium sanguin faible : l’organisme perd beaucoup de sels minéraux si ce résultat est associé avec un taux de sodium urinaire élevé ;
  • Taux de sodium sanguin élevé :  l’organisme éprouve de la difficulté à absorber du sodium si le résultat est combiné à un taux de sels minéraux urinaire important.

Prévenir une carence en sodium

L’apport journalier recommandé

Voici l’apport journalier recommandé en sodium :

  • Bébé de 0 à 6 mois : environ 120 mg/j ;
  • Bébé de 7 mois à 1 an : environ 360 mg/j ;
  • Bébé de 1 à 3 ans : environ 1 000 mg/j ;
  • Enfant de 4 à 8 ans : environ 1 200 mg/j ;
  • Enfant de 9 à 13 ans : environ 1 500 mg/j ;
  • Adulte de 18 à 50 ans : environ 1 500 mg/j ;
  • Senior de plus de 50 ans : environ 1 300 mg/j ;
  • Senior à partir de 70 ans : environ 1 200 mg/j.
Tout savoir sur la carence en sodium
Le sel fournit près de 20 % des besoins journaliers en sodium.

Il est important de savoir que le sel de table fournit près de 20 % des besoins journaliers en sodium. Le reste est comblé par les aliments, notamment ceux dont je vais vous citer dans la prochaine partie. 

Les sources de sodium alimentaire

Voici les catégories d’aliments sources de sodium :

  • Les charcuteries : le jambon sec, le jambon sans couenne, le jambon dégraissé, le jambon cru, le jambon fumé, le saucisson sec pur porc, la poitrine roulée sèche ;
  • Les condiments : le sel blanc non iodé, le sel marin gris, la sauce de soja, la moutarde, la fleur de sel non fluorée et non iodée, l’olive verte en saumure, le ketchup ;
  • Les fromages : le Saint-Marcellin, le roquefort, le fromage au lait de vache, la feta de brebis, le fromage bleu d’Auvergne, le fromage bleu au lait de vache ;
  • Les poissons : la morue salée pochée, le filet d’anchois à l’huile, le hareng fumé à l’huile, le saumon fumé ;
  • Les bouillons : le bouillon déshydraté de bœuf, le bouillon déshydraté de légumes, le bouillon déshydraté de viande ;
  • Les soupes exotiques et chinoises ;
  • Les apéritifs : les chips de pomme de terre et/ou de maïs, les soufflés de pomme de terre, les biscuits fourrés au fromage, les tortillas, les crackers, les chips de crevette.

Les bons gestes à adopter 

Adoptez ces habitudes durant les périodes de fortes chaleurs pour éviter le manque de sodium :

  • Ne vous hydratez pas uniquement avec de l’eau. Privilégiez les aliments sources d’eau comme le melon, le concombre, l’ananas, l’orange, la tomate ou encore la pastèque ;
  • Préférez rester à l’abris du soleil lorsqu’il fait très chaud dehors ;
  • Equilibrez votre alimentation pour garder une quantité correcte en sodium ;
  • Humidifiez régulièrement la peau lorsque vous sortez.

Traitement d’une carence en sodium

Deux options sont envisageables pour traiter l’anomalie biologique. Le médecin peut opter pour un équilibre de la quantité de sodium sanguin. Il va recommander aux individus victimes d’une hyponatrémie légère causée par le mode de vie ou la prise de médicaments de :

  • Boire moins de liquide, notamment moins d’un litre par jour ;
  • S’orienter vers d’autres médicaments ou revoir la dose du médicament.
Tout savoir sur la carence en sodium.
Boire un peu moins permet d’équilibrer le taux de sodium dans le sang.

En cas de symptômes plus graves, le spécialiste de la santé peut recommander une hospitalisation. Le patient va recevoir des médicaments par voie intraveineuse pour équilibrer le taux de sodium. L’autre option se présentant au patient est le traitement sous-jacente. Il est recommandé dans le cas d’une hyponatrémie due à un trouble hormonal ou à une affection médicale.