Régime Groupe Sanguin : Fonctionnement, Menus & Avis

Le régime des groupes sanguins repose sur le principe que chaque groupe sanguin doit suivre un régime spécifique. Selon qu’il appartient au groupe 0, A, B ou AB, en effet, le système immunitaire réagit positivement à certains aliments et est intolérant à d’autres. Le bon régime devra donc tenir compte du groupe sanguin, inclure certains aliments et en exclure d’autres. Mais, est-ce vrai ? Une hémodiète est-elle une alimentation correcte et, surtout, a-t-elle une base scientifique ? Apprenez tout sur le régime du groupe sanguin avec mon guide.

Régime groupe sanguin: qu’est-ce que c’est ?

Le régime groupe sanguin ou hémodiète est un style d’alimentation selon lequel chaque personne doit choisir les aliments en fonction de son groupe sanguin : A, B, 0 ou AB. Ce régime a été mis au point par le naturopathe américain Peter d’Adamo. En fait, ce dernier a poursuivi et développé les travaux de son père, James d’Adamo.

Peter J. d'Adamo
Peter d’Adamo est à l’origine du régime groupe sanguin.

Selon ce régime, il existe une corrélation entre l’alimentation et le système immunitaire. Le sang est l’expression du système immunitaire et les habitudes alimentaires sont le facteur qui affecte le plus ce système. Pour que l’alimentation réponde aux besoins de chaque individu et soit adaptée à ses forces et faiblesses spécifiques, elle doit donc tenir compte de son groupe sanguin et de ses caractéristiques.

Histoire

Le premier à théoriser l’existence d’une relation entre l’alimentation et le système immunitaire fut James d’Adamo en 1957. Le médecin américain a observé que les patients de groupes sanguins différents réagissaient différemment au même régime. Cela l’a amené à penser que leurs différents besoins étaient liés à une caractéristique biologique précise. Il a ensuite élaboré des plans d’alimentation basés sur les groupes sanguins pour ses patients. Comme la méthode semblait fonctionner, il continua à l’affiner sur la base de ses observations, qu’il a exposé dans le livre « One Man’s Food », publié en 1980.

Sur les traces de son père, le naturopathe Peter d’Adamo a alors décidé d’approfondir son chemin de recherche pour comprendre s’il existait un lien entre les maladies et les groupes sanguins. Les résultats de ses études ont été fusionnés dans le livre « Eat Right 4 Your Type » publié en 1996.

Régime groupes sanguins : les principes

Le régime du groupe sanguin est basé sur le système de classification sanguin ABO, qui divise le sang en 4 catégories (A, B, AB, 0) en fonction de la présence ou l’absence d’antigènes A et B.

Différents groupes sanguins sont apparus dans l’histoire de l’évolution humaine à des moments différents. Selon D’Adamo, ils refléteraient donc le type de régime que nos ancêtres suivaient à cette époque. Plus précisément, le groupe 0 serait le groupe le plus âgé, typique des hommes de Cro-Magnon, qui mangeaient principalement de la viande et moins de légumes.

C’est durant la période néolithique que se serait développé le groupe A. Il serait l’expression du premier grand changement dans le mode de vie de l’homme : de nomade à sédentaire. En Asie et au Moyen-Orient, ce changement donna vie aux premières cultures, notamment des fruits et des légumes, qui sont ainsi devenus les bases de l’alimentation des hommes de l’époque.

Le gène du groupe B serait plutôt apparu dans les populations de nomades qui se sont installées dans les régions montagneuses d’Asie il y a 10000 ans. Ces peuples étaient principalement dévoués au pastoralisme et se nourrissaient surtout de viande et de produits laitiers.

Le groupe AB, enfin, serait le plus récent. Son apparition remonterait à 1000-1200 ans. A cette époque l’Empire romain était envahi par les barbares et le sang de type A a été mélangé à celui de type B. Ce groupe sanguin, selon d’Adamo, aurait hérité des tolérances des deux groupes d’origine mais sans leurs anticorps. Cela le rendrait à la fois résilient et vulnérable.

Sang prélevé
La première étape pour suivre un régime groupe sanguin est de connaître son groupe sanguin.

Le régime du groupe sanguin 0

Ce qu’il faut manger

Pour rester en bonne santé, ceux appartenant au groupe 0 ont besoin d’une alimentation riche en protéines animales, que leur système digestif peut tolérer sans difficulté, de légumes et de légumineuses. L’important est l’apport d’iode contenu dans les poissons et les algues. Ce minéral stimule la production d’hormones thyroïdiennes. L’iode est donc utile pour le groupe 0, qui a une tendance à l’hypothyroïdie. Par ailleurs, ce régime protéiné agit comme un puissant coupe faim et garde ses adeptes longtemps en état de satiété.

Journée typePetit-déjeunerDéjeunerDîner
Lundipois chiches ou haricots cannelloni au thon ou au maquereauSalade de riz avec œuf dur + viande de dinde + olives + persil + carottes râpéesRôti d’agneau aux épinards
Mardiœufs brouillés aux patates douces + café chicoréesoupe sans pommes de terre + riz ou millet + blanc de pouletviandes rouges grillées (bœuf, veau, cheval) avec artichauts ou brocolis ou blettes
Mercredigalettes de riz ou sarrasin à l’huile ou beurre d’amande et thé vertcabillaud grillé aux asperges ou betteraves et riz blancviande blanche (poulet ou dinde), pois chiches et scarole ou courgette
JeudiPoulet ou dinde grillé avec herbes ou côtes levées et un peu de quinoaœufs brouillés + herbes + côtes levées + épinards + un peu de sarrasinpurée de fèves aux endives + foie de veau grillé
VendrediPain de sarrasin et huile avec un café de chicorée non sucrésaumon au céleri + pignons de pin + citron et chicoréePatates douces bouillies + perche ou sole + roquette
Samedipruneaux + 5-6 amandesriz blanc ou brun aux courgettes et à la percheragoût de bœuf ou de veau avec petits pois, carottes, oignons et céleri
Dimanchequinoa aux légumes de saisonveau grillée à la chicoréeperche ou sole ou cabillaud + roquette
Tableau de menus et recettes spéciaux pour le régime du groupe sanguin O

Ce qu’il faut éviter

L’ennemi numéro 1 des personnes appartenant au groupe 0 est le gluten. Il leur faut l’éviter car son interférence avec le métabolisme affaiblit l’activité de l’insuline. C’est le principal responsable de la prise de poids et de l’augmentation du risque de maladies comme le diabète. Certaines légumineuses comme les lentilles et les haricots espagnols doivent également être évitées car leurs lectines affaiblissent la capacité du tissu musculaire à accumuler de l’énergie.

Le régime du groupe sanguin A

Ce qu’il faut manger

Dans l’alimentation du groupe sanguin A, les aliments d’origine végétale comme les légumes, les fruits et les légumineuses sont particulièrement importants, mais aussi le poisson et les œufs. La viande, en particulier la viande rouge, est plutôt un aliment déconseillé. Parmi les céréales, celles qui ne contiennent pas de gluten sont recommandées. En général, le régime alimentaire du groupe A doit être basé sur des aliments naturels et frais, éventuellement non contaminés par des pesticides ou des conservateurs.

Journée typePetit déjeunerDéjeunerSnackDîner
Lundithé vert, un yaourt aux fruits + soja + aux graines de courgeriz brun aux courgettes et au saumon + salade composée5-6 amandes ou autres noixchicorée bouillie et dinde grillée
Mardilait d’amande, un œuf au plat + 1-2 fruitssoupe aux haricots, brocoli bouilli et maquereau3-4 noix ou autres fruits secscabillaud cru au citron et au fenouil cru
Mercredi4-5 biscuits et un fruitradis rouge + poulet rôti aux oignons et carottesune poignée de graines de citrouilleœuf poché avec oignons + carottes et courgettes
Jeudiun café, du chocolat noir, 4-5 amandes et un œuf durriz rouge aux asperges et maquereaux + salade mixteyaourt de soja + graines de chanvrethon grillé (légèrement cuit) et salade composée
Vendredilait de soja, un morceau de Castagniccia et 3-4 noixespadon grillé au citron + salade mixte et ananas2-3 figues sèches et quelques amandesbouillon de poulet et chou vapeur
Samedicafé chicorée, œuf au plat et haricots cannellonilentilles, poitrine de poulet aux champignons et épinards bouillisune poignée de graines de citrouilleminestrone aux légumes de saison (sans pommes de terre ni tomates)
DimancheTisane + galettes de riz au beurre de cacahuète (ou d’amande)châtaignes au four (ou bouillies) + chicorée bouillie et œuf au plat1-2 prunes séchées (avec noyau)saumon cru au citron et aux blettes
Tableau de menus et recettes spéciaux pour le régime du groupe sanguin A

Ce qu’il faut éviter

Les deux aliments à éviter sont la viande rouge et les produits laitiers, qui sont les deux principales causes de la prise de poids. Il sabotent l’effet brûleur de graisse puissant d’autres aliments. Concrètement la viande rouge que l’organisme ne peut pas bien assimiler est stockée sous forme de graisse. Mal tolérés par l’organisme des personnes du groupe sanguin A, les produits laitiers et les fromages peuvent ralentir le métabolisme. Ils sont riches en graisses saturées,. Ce qui augmente le risque de maladies cardiaques, des maladies auxquelles ceux appartenant au groupe A sont particulièrement prédisposés.

régime groupe sanguin
Le régime groupe sanguin recommande de consommer des fruits et des légumes bio de préférence.

Le régime du groupe sanguin B

Ce qu’il faut manger

Selon le Dr James d’Adamo, l’alimentation du groupe B comprend « le meilleur du règne animal et végétal ». Ce groupe dont le système digestif s’adapte bien aux changements peut suivre une alimentation équilibrée, avec une grande variété d’aliments. Le fromage, le foie, les œufs, la viande et les légumes verts sont des aliments utiles car ils aident à équilibrer le métabolisme.

Journée typePetit déjeunerDéjeunerDîner
Lundideux tranches de pain ou 2 biscottes avec du miel ou de la confiture + un verre de lait ou un pot de yaourtsalade de légumes variés, 70 g de raviolis à la ricotta avec une cuillerée de crème + 1 fruit2 œufs durs, 1/2 sandwich complet + soupe de pommes de terre et de poireaux + salade de laitue et roquette.
Mardi50g de céréales complètes + jus de fruits fraîchement pressés.un artichaut + salade composée avec laitue + 1 sandwich complet + 1 radis + 50 g de copeaux de parmesan + 1 fruit160g de burger de bœuf, une fine tranche, 1 pain complet + légumes vapeur
Mercredi30g de flocons de céréales + 1 yaourt allégé au miel + 1 tasse de thé.salade de légumes + 1 fruit frais + 70 g de penne complète à la crème + 30g de jambon cuitsalade de radis rouge + 220 g de maquereau gratiné + 1 sandwich complet.
Jeudismoothie de fruits frais au lait demi-écrémé.salade de laitue + concombres + roquette + 150 g d’escalopes de veau au lait + maïs bouilli avec 1 cuillère à café d’huile d’olive extra vierge + 1/2 sandwich complet4-5 biscottes complètes + 200g de crème de légumineuses mélangées (haricots, lentilles, petits pois, pois chiches) + 50g de jambon cru sans matière grasse
Vendredimacchiato ou orge avec un peu de miel + 30g de céréales mélangéeslégumes grillés à volonté + 1 seiche à la marinara + 1 sandwich complet + 1 fruit frais.50g de jambon cuit maigre + 60 g d’épinards + carottes + ricotta au lait de vache + sauté de courgettes aux herbes + 1 sandwich complet.
Samedithé ou café, 1 yaourt allégé avec 1 peu de miel, 2 biscuits complets avec un peu de marmelade d’orangelégumes vapeur mélangés + 30g de pain + 100 g de bœuf grillécourgettes et pommes vapeur + 100g de jambon cru écrémé.
Dimanchemacchiato ou orge avec un peu de miel, 30g de céréales mélangées200g de poisson, poivrons grillés avec un peu d’huile + pain complet + 1 fruit150 g de fenouil et de carottes + 200 g de jambon cuit écrémé + pain complet
Tableau de menus et recettes spéciaux pour le régime du groupe sanguin B

Ce qu’il faut éviter

Comme ceux du groupe 0, les personnes du groupe B sont intolérantes au gluten du blé. Elles ont également tendance à prendre du poids avec certains aliments tels que les lentilles, le sarrasin, les arachides, le sésame et le maïs. Chez eux, ces aliments peuvent affecter négativement le métabolisme, provoquant alors hypoglycémie, fatigue et rétention d’eau.

Le régime du groupe sanguin AB

Ce qu’il faut manger

Le système digestif du groupe AB a une tolérance générale assez élevée envers tous les groupes d’aliments, même s’il présente des intolérances typiques du groupe A et du groupe B, dont il dérive.

Journée typePetit-déjeunerDéjeunerDîner
LundiDinde grillée avec patates douces et caféCabillaud au chou-fleur et autres légumes cuitslentilles + céleri + carottes + oignons + quelques pommes de terre
Mardigalettes de riz au beurre d’amande et thé vertmillet aux courgettes, oignons et thonmerlu avec pommes de terre au four et persil
Mercrediun œuf dur + jus de pamplemousse + cafépoitrine de dinde aux betteraves rouges, oignons et courgettesfromage de chèvre aux blettes et pain de seigle
Jeudiricotta maigre au miel de châtaignier et cafépain + viande + pommes de terre + thon et œufs pochésœufs durs aux petits pois et épinards
Vendrediflocons d’avoine bouillis + lait de soja + noixœufs brouillés aux tomates concassées cuitesmaquereau nature avec salade mixte et quinoa
SamediPain de seigle grillé au beurre de cacahuète + thé vert faiblement sucré ou café d’orgeriz blanc en salade avec carottes, courgettes, céleri, olives vertes, persil, basilic, mozzarellapurée de fèves à la chicorée ou endives cuites et tofu
Dimancheomelette à la confiture de prunes non sucrée + thé vert ou café d’orgegnocchis de pommes de terre et fromage de chèvreminestrone au thon
Tableau de menus et recettes spéciaux pour le régime du groupe sanguin AB

Ce qu’il faut éviter

Ceux appartenant au groupe AB ont la faible acidité du groupe A, ce qui rend difficile pour eux la digestion de la viande rouge. Ce groupe présente également les mêmes intolérances que le groupe B envers le maïs, le sarrasin, le sésame, les haricots d’Espagne et le blé, qui réduisent l’efficacité de l’insuline. Les lentilles et les arachides, en revanche, sont bien tolérées.

Les plus du régime groupe sanguin

Selon les adeptes de ce régime, manger selon son groupe sanguin :

  • favorise la santé gastro-intestinale; cela se traduit par une meilleure digestion, un meilleur rythme intestinal et une réduction de l’acidité gastrique;
  • stabilise la glycémie et prévient ainsi le développement du surpoids, de la résistance à l’insuline et du diabète;
  • améliore la capacité de concentration;
  • permet au patient d’atteindre un plus grand bien-être général.

Les moins du régime groupe sanguin

Bien que le régime du groupe sanguin ait gagné en popularité ces dernières années, il est important de garder à l’esprit qu’il existe un manque de preuves corroborant ses bienfaits revendiqués. Le régime peut être restrictif et peut coûter cher. De plus, cela peut être extrêmement long de préparer des repas à partir des listes d’aliments fournies. Il n’y a pas eu d’étude scientifique rigoureuse sur le régime du groupe sanguin. Comme pour tout programme de régime ou d’exercice, il est important de parler à un médecin avant de commencer ce régime.

Le régime groupe sanguin est-il efficace ?

Le régime de groupe sanguin manque de preuves scientifiques solides car les études menées sont limitées. Ces études n’ont pas déterminé que l’amélioration ou la perte de poids en général que subissent les gens est due à la relation directe entre ce qu’ils mangent et leur groupe sanguin.

En 2014, des chercheurs canadiens de l’Université de Toronto ont publié une étude. Cette étude montre que les besoins nutritionnels des gens ne varient pas en fonction de leur groupe sanguin. Il n’est donc pas nécessaire de restreindre la consommation de certains aliments simplement parce que vous avez un groupe sanguin de type A, du sang B ou O.

De plus, il n’est pas prouvé que ce type de régime améliore la digestion ou apporte plus d’énergie. Étant un régime assez restrictif en termes de choix des aliments, son maintien dans le temps n’est donc pas aisé. Pour cette raison, il est recommandé seulement si vous souhaitez perdre du poids ou contrôler une maladie spécifique. Vous devez avoir une alimentation équilibrée et saine et consulter un nutritionniste ou un professionnel de la santé, afin qu’il puisse formuler un plan nutritionnel adapté à vos besoins.

Durée

Tout est une question d’objectif. Trente à quarante cinq jours suffisent si vous avez seulement 3 à 5 kilogrammes de poids superflus à perdre. Par contre, il faudra plus de temps pour perdre du poids de façon plus prononcée.

Régime groupe sanguin : que manger ?

Selon le régime alimentaire du groupe sanguin, pour chaque groupe il existe des aliments plus ou moins compatibles avec le système immunitaire. Notez que que le système immunitaire est la sentinelle de notre organisme et a son siège principal dans le système digestif. Selon les concepteurs de ce régime, le système immunitaire ne reconnaît et n’accepte que certains aliments. Mais d’autres aliments peuvent de déclencher un dysfonctionnement et même une inflammation chronique. Cette inflammation peut provoquer des maux de tête, entraîner une prise de poids, augmenter le taux de cholestérol et la tension artérielle ou conduire à de véritables maladies.

Les règles générales communes à tous les groupes

En plus des aliments à manger et à éviter, des exemples de menus hebdomadaires sont proposés pour chaque groupe. Les habitudes alimentaires ne tiennent pas compte de la saisonnalité des aliments. Ces menus ne doivent donc pas être suivies à la lettre mais donnent vous des idées pour construire votre propre menu en fonction de la spécificité de votre groupe sanguin. Ensuite il y a des indications générales communes à tous les groupes :

  • Au moins une demi-heure avant le petit déjeuner, buvez une tasse d’eau tiède.
  • Au déjeuner, ne pesez pas les aliments et ne comptez pas les calories mais mangez sans excès.
  • Évitez de manger des glucides au dîner, sauf si vous prévoyez de faire de l’exercice juste après.
  • Consommez des fruits et légumes de saison, de préférence bio.
  • Préférez les aliments qui sont éventuellement sans gluten.

Avis des professionnels de la santé sur le régime groupe sanguin

Les différents modèles de régime proposés par Dr Peter d’Adamo n’ont rien de magique. Ce sont des protocoles basés sur les régimes paléo et végétarien. Ils sont bourrés d’interdits et de recommandations qui n’ont rien de scientifique. Ces modèles contribuent plutôt à donner l’impression d’un système structuré et solide, qui met le patient en position de contrôle, de force. L’adhésion au régime lui-même est plus facile.

Mais ce sont des modèles déséquilibrés. Ils impliquent des éliminations complètement arbitraires et renforcent la mauvaise idée qu’il existe des bons et des mauvais aliments. Le fait qu’une personne salariée et sédentaire ait perdu du poids grâce à ces protocoles ne témoigne certainement pas de leur valeur scientifique. Cela indique plutôt qu’une plus grande attention à ce qui est consommé ne peut que faire du bien.

Au final, le régime groupe sanguin n’est rien de plus qu’un énième régime à la mode. Derrière une barrière de pseudoscience et d’interdictions plus ou moins arbitraires, ce régime peut obtenir de bons résultats. Et il doit ces bons à la plus vieille astuce du monde : manger moins, manger frais et choisir soigneusement sa nourriture. L’évolution et les groupes sanguins n’y sont pour rien. Ils ne sont que la cerise sur le gâteau.

Avis des utilisateurs sur le régime groupe sanguin

Certains utilisateurs n’ont pas trouvé de satisfaction en mangeant en fonction de leur groupe sanguin. Par contre, la majorité des adeptes de l’hémodiète se montre pleinement satisfaite. C’est entre autres le cas de Emma Jml. Elle affirme que le régime groupe sanguin fonctionne 9 fois sur 10. Elle confie avoir perdu environ 3 kilogrammes de poids en moins de 2 semaines. Emma se réjouit surtout d’avoir trouvé la solution à ses problèmes digestifs (constipation, absence de rôts, …).

Bérengère, une autre adepte du régime groupe sanguin, est tellement convaincue de l’efficacité de la méthode qu’elle lit des morceaux choisis du livre « 4 groupes sanguins, 4 régimes » du Dr Peter D’Adamo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.